Rester malgré l’impasse…

couple, rester malgré l'impasse

Russie, Saint Petersbourg, été 2009 – Alexandra Pieter ten Hoopen / Agence VU

COUPLE

Rester malgré l’impasse…

Alors que l’amour n’est plus là et que la vie à deux tourne au cauchemar, alors que le divorce s’est banalisé, de nombreuses femmes ne partent pas, malgré la souffrance. Comment expliquer ce phénomène ?

Lui-même n’en est pas encore revenu, au point qu’il a consacré à ce sujet son dernier livre (1)… Déjà interpellé par certains témoignages lors de sa dernière enquête (2), qui révélait que des femmes s’accrochaient au bord du lit pour éviter tout contact avec leur partenaire, le sociologue Jean-Claude Kaufmann a vu se déverser sur son blog un flot de plaintes féminines rapportant une souffrance aiguë au sein de leur couple. La plupart de ces récits sont effrayants : humiliation, silence dédaigneux, parfois coups… Ces femmes supportent et ne partent pas en claquant la porte. Question simple : pourquoi ?

Lire l’article complet (Femme Majuscule n°32, mai – juin 2016)

2 Commentaires
  1. Photo du profil de Marie Jeanne KLEIN
    Marie Jeanne KLEIN 1 année Il y a

    Je vais oser parler de ce sujet qui me touche directement et je n’ai pas honte . Après deux ans de galères, de souffrances, une tentative de divorce de ma part puis un renoncement car trop compliqué je suis restée vivre avec mon mari . Après 35 ans de vie commune, il y a malgré tout un lien indestructible , même s’il y a eu trahisons et si l’amour n’existe plus, nous cohabitons dans le respect de l’un et de l’autre . Je suis aussi restée pour ma sécurité matérielle et financière car de nos jours je vois beaucoup d’amies divorcées qui sont dans de véritables galères, je n’avais pas un sou de côté et quand on gagne le smic pour trouver un logement ce n’est pas facile, la vie est chère …. Je choque peut être dans mes propos mais je vous assure que je me sens bien ainsi, je travaille , je fais ce que je veux de ma vie et je n’ai aucun compte à rendre. C’est un choix que j’ai fait certainement aussi par peur, le divorce de mes parents a duré 10 ans, le mien s’annonçait comme tel en pire et avec la guerre en plus et au fond de moi je ne voulais pas de guerre et surtout ne pas en perdre la santé ! car j’avais en face de moi un “monstre” rongé de fierté et d’orgueil , égoïste et stupide !!! les hommes malheureusement n’acceptent pas que les femmes prennent le dessus !!! Et aujourd’hui j’ai gagné un “combat” intérieur, c’est le principal….

  2. Photo du profil de Muriele
    Muriele 1 année Il y a

    Merci Marie Jeanne de votre témoignage sur ce sujet, ce n’est en effet pas facile de tirer un trait sur des années de vie commune, et ce qui me parait important c’est que vous ayez trouvé votre chemin . Je crois que votre témoignage peut tout à fait éclairer d’autres femmes , et nous dit à toutes que ce qui est important c’est que la voie que l’on choisit soit la nôtre, quoique les autres ou la société, toujours si prompte à nous juger, en dise. Merci donc de nous faire partager cela. A très vite chère Marie Jeanne . Majusculement Murièle

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Femme Majuscule 2017

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account