Raymonde Tillon

Raymonde Tillon Nédélec

© DR

HOMMAGE

À Raymonde Tillon

Née en 1915, elle nous a quitté hier, dimanche 17 juillet 2016. Elle avait 100 ans.
Raymonde Tillon s’engage dans la Résistance très tôt avant d’être arrêtée en 1941 et condamnée à 20 ans de travaux forcés. D’abord emprisonnée en France, elle sera livrée aux Allemands en 1944 par le gouvernement de Vichy et sera déportée d’abord à Sarrebruck puis au camp de Ravensbrück. Affectée dans une usine de guerre de Leipzig, elle parvint à s’évader le 20 avril 1945 et à regagner Marseille où elle sera la 1re femme élue députée de la ville de Marseille.

Cette femme hors du commun, grande militante communiste a toujours oeuvré contre l’arbitraire sous toutes ses formes et pour les femmes. Elle était la dernière survivante des 33 femmes élues pour la 1re fois à L’assemblée Nationale en 1945 sous la 4e république. 60 après elle en gardait un souvenir vibrant : « On était émues. Les femmes étaient reconnues comme des citoyennes, en tenant compte de leur travail dans la Résistance »« Nous étions de partis différents. Mais toutes nous nous disions : enfin ! »

Pour découvrir la vie de cette femme méconnue de l’Histoire, 
mais militante exemplaire vous pouvez lire son autobiographie publié en 2002 aux éditions du félin : J’écris ton nom, liberté

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Femme Majuscule 2019

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account