🔒 Nicole Garcia

Nicole Garcia

© Philippe Quaisse / Pasco and Co

INTERVIEW

Nicole Garcia

« L’imaginaire peut sauver de l’effondrement »
Les films de Nicole Garcia sont toujours de beaux et romanesques portraits d’hommes ou de femmes. Le huitième, Mal de pierres, ne fait pas exception, mettant en scène une héroïne ardente et poétique.

Un bel appartement à deux pas de la Madeleine, un grand salon confortable où la lumière du soleil joue avec des toiles abstraites et sombres sur le mur… Dans une autre vie, Nicole Garcia aurait pu être une diva. Elle en a la fougue et les élans, le lyrisme et les emballements, mais aussi l’exigence et la maîtrise. Pour l’heure, en ce milieu d’été, elle n’a qu’une préoccupation : les toutes dernières finitions et la sortie le 19 octobre de Mal de pierres, son huitième film de réalisatrice, libre adaptation du livre de Milena Agus, présenté au dernier Festival de Cannes, et dont Marion Cotillard est la déchirante héroïne, partagée entre Louis Garrel, personnage fantasmatique s’il en est, et un acteur espagnol, peu connu mais plus pour longtemps, Alex Brendemühl. Un grand film romanesque, âpre et sensuel, lyrique et mélancolique, traversé de vents contraires et littéralement habité par ses interprètes.

L’occasion de faire le point avec sa réalisatrice.

Ce contenu est réservé aux abonnés. Pour y accéder, abonnez-vous en ligne.

2 Commentaires
  1. Photo du profil de ange13
    ange13 3 années Il y a

    J’aime beaucoup Nicole Garcia j’ai lu avec intérêt son interview, j’ai hâte d’aller voir son prochain film au cinéma, une belle femme que l’on aimerai avoir comme amie.

  2. Photo du profil de Andrea Novick   auteure de livres pour enfants et de romans !

    Nicole Garcia est a son apogée elle signe avec le « Mal de pierre » un film audacieux excellemment maitrisé.
    L’attirance devient aimantée . Et à mesure que s’approfondit ce qui unit deux êtres, ce qui les lie l’un à l’autre, l’engouement de l’état amoureux s’estompe au fur et a mesure que la caméra tourne.
    Or, ce qui inspire les poètes et les artistes, ce ne sont pas ces liens subtils qui forment l’arrière-plan d’une existence, c’est l’attraction amoureuse des premiers temps de la rencontre où l’on peut encore espérer tout de l’autre. Le dernier film de Nicole Garcia, Mal de pierres, relève un défi : celui d’afficher au grand jour la face cachée de l’amour.
    Bravo Nicole Garcia on peut dire que vous connaissez bien les femmes !
    Andrea Novick

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Femme Majuscule 2019

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account