La violence des femmes

Illustration Emmanuel Polanco / Colagene.com pour Femme Majuscule

SOCIÉTÉ

La violence des femmes

Qu’un homme frappe, tue, viole ne nous étonne pas tant que ça. Mais qu’une femme soit responsable de tels comportements, nous avons plus de mal à l’admettre tant cela nous semble « contre nature ».

Ces représentations archaïques nous conduisent-elles à faire l’impasse sur un phénomène pourtant bien réel ?

Qui ne connaît pas le nom de Véronique Courjault, cette mère infanticide ayant conservé pendant des années les cadavres de ses bébés assassinés dans son congélateur ? Quand la violence féminine défraye la chronique, elle nous choque au point de s’imprimer durablement dans notre esprit. Pour autant, nous préférons penser qu’il s’agit là d’actes isolés, hors normes, quasiment contre-nature, commis par des esprits profondément dérangés. Mais la réalité est tout autre : la violence féminine est bien loin de se cantonner à quelques rares faits divers emblématiques.

La suite dans votre Femme Majuscule n°41 actuellement en vente chez votre marchand de journaux

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Femme Majuscule 2017

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account