La fin des mannequins trop maigres et trop jeunes ?

Copie d’écran reportage France 2

ACTU

La fin des mannequins trop maigres et trop jeunes ?

Les géants du luxe Kering et LVMH, représentant Gucci, Saint Laurent, Vuitton et Dior, ont adopté une charte commune pour interdire l’emploi de mannequins trop maigres et âgés de moins de 16 ans. Rendue publique aujourd’hui mercredi 6 septembre à la veille du début des défilés à New York, cette “charte sur les relations de travail et le bien-être des mannequins” proscrit la taille 32 utilisée par certains créateurs et prévoit qu’“aucun mannequin de moins de 16 ans ne sera recruté pour participer à des défilés ou à des séances photos représentant des adultes”.

Pour ce qui concerne la France il est heureux de voir que ces géants qui font l’image de la mode ont décidé de respecter la loi anti maigreur (Arrêté du 4 mai 2017 relatif au certificat médical permettant l’exercice de l’activité de mannequin) et les dispositions obligatoires que l’on doit prendre pour encadrer le travail des enfants dans le mannequinat. Car oui, de 3 à 16 ans, on est considéré comme un enfant dans le milieu du travail.

Cette charte apporte un plus : des certificats médicaux de moins de 6 mois sont exigés (la loi prévoit 2 ans) et prévoit d’exclure les tailles 32 pour les femmes et 42 pour les hommes (tailles françaises) de leurs castings. Elles devront donc demander aux agences de ne leur présenter que des mannequins au minimum de taille 34 pour les femmes et 44 pour les hommes. Sachant que moins de 20 % des françaises font du 36 et du 38 et que 35 à 40 % d’entre elles se situent entre le 42 et le 44, on est encore loin d’une vraie représentation des femmes ! Lire notre débat la mode a-t-elle un problème de taille ? (Femme majuscule n° 23).

La polémique sur les corps et les mannequins trop jeunes et trop maigres et l’image de la femme ainsi véhiculée existe depuis longtemps. Le bon sens ne suffisant, pas des lois ont été prises (lois régissant le travail des enfants de moins de 16 ans dans le milieu du mannequinat, loi anti maigreur, l’obligation de spécifier sur les publicités quand la photo du mannequin a été modifiée…). Et maintenant une charte . Lisez-là, c’est édifiant …

Les choses vont elles changer enfin pour de vrai ? Durablement ? On n’a qu’une seule envie, c’est d’y croire !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Femme Majuscule 2017

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account