Kathrine Switzer, vous connaissez ?

© Boston Herald

LE SAVIEZ-VOUS

Kathrine Switzer, vous connaissez ?

Il y a 50 ans pile aujourd’hui, elle court le marathon de Boston. Le 19 avril 1967, elle prend le départ de cette course mythique et provoque un scandale.

Elle a 19 ans en 1967, fait des études de journalisme à l’université de Syracuse (État de New York, USA) et s’entraine au cross country avec les garçons puisqu’il n’existe aucune équipe féminine. Elle rencontre à l’entrainement Arnie, vétéran ayant couru 15 marathons. Elle s’entraine, il raconte des histoires de courses. Elle l’amuse jusqu’au moment où elle lui dit “allons courir cette sacré course !”. Arnie lui répond ” aucune femme ne peut courir le marathon de Boston”.

Finalement, elle finit par le convaincre et après avoir vérifié que le règlement et que le formulaire d’inscription ne demande pas le genre du participant elle s’inscrit sous K. V. Switzer, paye 3 $ pour son dossard. Arnie, son petit ami Tom Miller et John Leonard compléteront la fine équipe. Si Katherine sait que le fait d’être une femme pose question, elle n’a à l’époque aucune revendication féministe, elle veut juste courir son premier marathon.

Elle portera le dossard 261, refusera d’ôter son rouge à lèvre comme on lui conseille pour ne pas qu’on remarque qu’elle est une fille, surprendra agréablement les coureurs -hommes- qui l’entourent et prendra le départ au coup d’envoi comme les 740 autres concurrents. Les photographes se rendront compte de sa présence, et alors qu’ils veulent la photographier, un homme enragé fera irruption derrière elle en criant “Dégage de ma course et rend moi ton dossard”. S’ensuit une très violente altercation (ils en viendront aux mains). Katrine sera protégée par ses amis.

Finalement, John, Arnie et Kathrine passeront la ligne d’arrivée tous ensemble.

C’est pendant le marathon que Kathrine commence à réfléchir sur le pourquoi de la non présence des femmes dans le marathon, sur le retentissement de sa décision de courir la course. Cette réflexion impactera toute sa vie.

À la suite de sa course, la AAU (Amateur Athletic Union) interdit explicitement aux femmes de participer à toute compétition avec des coureurs masculins. Ce n’est finalement qu’en 1972 que les femmes obtiennent pour la première fois le droit de courir officiellement le marathon de Boston…

Par la suite, Kathrine Switzer remportera la victoire féminine au marathon de New York en 1974, avec un temps de 3h07 min 29 s (59e position au total) et son meilleur temps pour un marathon sera de 2h51 min 37 s, à Boston en 1975.

Capture d’écran © Boston Marathon

 

Lundi 17 avril 2017, elle a porté le dossard 261 et couru son quarantième marathon (le neuvième à Boston) qu’elle a terminé au bout en 4 heures 44 minutes et 31 secondes.

Elle est inscrite au National Women’s Hall of Fame en 2011 pour avoir initié une révolution sociale en encourageant la reconnaissance de la force des femmes à travers la course.

Pour celles qui lisent l’anglais et qui veulent connaitre tous les détails de l’histoire, régalez vous ici.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Femme Majuscule 2017

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account