Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

AFFICHES_60X80_HD_3919-Sexisme-V03S’INFORMER

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

“Les violences faites aux femmes sont séculaires et planétaires”.

Ce mercredi 23 novembre 2016, l’Institut national d’études démographiques (INED) a présenté les premiers résultats de l’enquête VIRAGE : Violences et rapports de genre : contextes et conséquences des violences subies par les femmes et par les hommes.

Un vaste échantillon représentatif de la population âgée de 20 à 69 ans a été interrogé pour décrire en détail les violences sexuelles dont les femmes et les hommes ont été victimes. L’enquête rapporte que, ces douze derniers mois, ce sont 62 000 femmes et 2 700 hommes, âgés de 20 à 69 ans, qui ont été victimes d’au moins un viol ou d’une tentative de viol. Pour avoir plus de détails, cliquez ici.

Le 4e plan de prévention (2014-2016) a bien fait avancer les choses et la tolérance sociale diminue. Pour autant ces violences faites aux femmes demeurent massives et les enseignements de cette enquête contribueront à aider les pouvoirs publics à mieux lutter contre le phénomène et à sensibiliser la société toute entière sur cet enjeu. C’est le but du 5e plan de mobilisation et de lutte contre toutes les violences faites aux femmes annoncé ces derniers jours par Laurence rossignol, ministre chargée des Droits des femmes. Une campagne gouvernementale, lancée mercredi 23 novembre 2016, vise à déconstruire les stéréotypes qui banalisent et légitiment ces violences, et pour la première fois, le viol.

Ce 5e plan de mobilisation et de lutte contre toutes les violences faites aux femmes (2017-2019) permettra à toutes les femmes victimes de violences d’accéder à leurs droits : le droit d’être protégées, le droit d’être accompagnées, pour sortir des violences et se reconstruire. Pour cela, trois objectifs :

  1. assurer l’accès aux droits et consolider les dispositifs qui ont fait leurs preuves pour améliorer le parcours des femmes victimes de violences (violences conjugales, sexuelles, psychologiques, etc.)
  2. renforcer l’action publique là où les besoins sont les plus importants
  3. lutter contre le sexisme, qui banalise la culture des violences et du viol.

Au total, ce sont plus de 125 millions d’euros qui seront engagés pour financer ces mesures entre 2017 et 2019.

Sur le site dédié à ces actions  vous trouverez toutes les informations sur les dispositifs mis en place, les outils de la campagne massive d’information (affiche, film, gifs animés, tous téléchargeables) et une cartographie des 850 actions/manifestations signalées en France et dans les territoires d’Outre-mer.

Alors parlez-en, diffusez les infos et les outils de communication et continuons à faire évoluer les choses dans le sens de la tolérance et du respect.

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Femme Majuscule 2018

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account