Gisèle Casadesus

Gisèle Casadesus et Anne Consigny © Rüdy Waks pour Femme Majuscule

HOMMAGE

Gisèle Casadesus

Doyenne des comédiennes françaises, elle nous a quitté paisiblement ce dimanche 24 septembre 2017 à l’âge de 103 ans, entourée de l’amour de ses proches.

C’est une mémoire de la Comédie-Française qui s’éteint. Gisèle Casadesus a traversé le XXe siècle avec la même fraîcheur et un amour inextinguible pour un métier qu’elle a exercé pendant plus de 75 ans. Elle disait être née sous une bonne étoile. Elle a eu sa part de chance, certes mais elle a fourni de longues années de travail, abordant chaque projet avec un oeil neuf, ouverte aux grandes émotions que cela lui procurait.

Née de parents artistes elle a perpétué la tradition. Elle était, avec son mari Lucien Probst, lui aussi comédien – son nom de scène était Lucien Pasc –, à la tête d’une famille d’artistes. Quatre enfants devenus respectivement chef d’orchestre (Jean-Claude Casadesus), comédienne (Martine Pascal), peintre (Béatrice Casadesus) et compositeur (Dominique Probst).

Femme Majuscule avait rencontré Giséle Casadesus à la veille de ses 99 ans alors qu’elle venait de tourner Sous le figuier. Elle nous avait reçu chez elle, autour d’un café dans son appartement montmartrois. Lors de cette interview conjointe avec Anne Consigny, Gisèle, les yeux pétillants, nous avait déclaré “Il faut garder les yeux ouverts sur la vie”. C’est peut-être ça le secret de sa longue carrière au théâtre et au cinéma, de cette grande famille aimante réunie autour d’elle jusqu’à la fin : un intérêt sans failles pour toutes les choses de la vie.

Pour lire l’interview réalisée par Femme Majuscule à la veille des 99 ans de Gisèle Casadesus, cliquez ici.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Femme Majuscule 2017

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account