Equal Pay day 2017

Logo_equal_pay_daySAVOIR

Equal Pay day 2017

Cette journée de l’égalité salariale (equal pay day en anglais) a été créée aux Etats Unis dans les années 1990 pour dénoncer l’écart de salaire entre les femmes et les hommes. Cette journée a été reprise dans beaucoup de pays depuis. Le calcul du jour jusqu’auquel une femme doit travailler en moyenne pour obtenir le même salaire qu’un homme qui aurait travaillé jusqu’au 31 décembre est officiellement utilisé dans certains pays comme en Belgique et en Allemagne pour mesurer l’évolution de l’écart de salaires entre hommes et femmes.

Le 31 mars 2017, ce sera la journée de toutes les femmes et de tous les hommes pour l’EQUAL PAY DAY 2017.

A l’occasion de cette 9e édition de l’Equal Pay Day®, BPW PARIS a choisit de focaliser sur la place des femmes dans les domaines scientifiques. L’association donc a convié à une table ronde trois des associations qui ont présenté les 17 propositions des femmes scientifiques et ingénieures pour préparer l’avenir dès 2017 destinées à interpeller les candidat·e·s à l’élection présidentielle française de 2017.

Participeront à cette table ronde animée par Murièle ROOS, fondatrice et éditrice du magazine Femme Majuscule :

  • Sylvaine Turck-Chèze, Présidente de Femmes et Sciences,
  • Aline Auburtin, Présidente de Femmes Ingénieurs,
  • Laurence Broze, Présidente de Femmes et Mathématiques
  • Madame Florence Raineix, Directrice générale de la Fédération nationale des Caisses d’Epargne

Cette table ronde aura lieu le 31 mars à partir de 19h à la mairie du 9e arrondissement 6, rue Drouot – Paris
Qui vient ? Pour plus d’infos contactez  contact@bpwparis.fr

Pour en savoir plus

Quelques chiffres :

  • 36 % de jeunes femmes parmi les chercheurs entrés en 2014 au CNRS toutes disciplines confondues pour 10 % dans les postes de direction
  • 15 % d’étudiantes à avoir été admises à la rentrée 2016 de Polytechnique, 15 % aux Arts et Métiers tandis que la nouvelle promotion de l’école Centrale Supélec stagne autour des 20 %
  • 21% de femmes en mathématiques dans les universités, 13,9% en mathématiques fondamentales…..

Vous pouvez aussi lire aussi notre article sur la féminisation des écoles d’ingénieur·e·s

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Femme Majuscule 2019

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account