ÉDITO FM 41

Murièle Roos @Audray Saulem

ÉDITO

Merci et … au revoir

Chères lectrices, le temps est venu du dernier édito…

C’est donc le moment de vous remercier chaleureusement de nous avoir suivies, encouragées, aimées tout au long de cette folle aventure. Ces presque sept années à éditer ce magazine ont été passionnantes (voir p.110). Et cela grâce à vous toutes, car vous êtes intéressantes, entreprenantes, enthousiastes, engagées et attachantes, et que nous avons tant à partager. À la rédaction nous sommes fières d’avoir pu braver tous les interdits qui ont jalonné notre route : « Non, ne montrez pas des mannequins de plus de 40 ans », « Non, ne parlez pas de l’âge », «Non, vous ne pouvez pas parler des femmes comme ça… », « Non… » et en- core « Non… ». La liste est très longue.

Pourtant Femme Majuscule s’est fait une place à part, et nous avons pu montrer grâce à vous toutes que créer un magazine différent, pour des femmes bien dans leur âge, est faisable et qu’il rencontre son public. Mais la réalité économique nous rattrape et elle ne nous permet pas d’équilibrer nos comptes. Les frais d’édition et de diffusion sont trop lourds ; et malgré une très petite équipe, une gestion rigoureuse, beaucoup d’énergie et de bénévolat, les comptes n’y sont pas. Trop petit, trop différent… Notre indépendance (Femme Majuscule n’appartient à aucun groupe) était un atout solide mais insuffisant. Ils ne sont pas très nombreux à nous avoir soutenus dans les sphères dites de décision, de l’argent, du pouvoir ou des médias mais qu’ils en soient remerciés. Moi qui porte ce projet depuis bientôt 10 ans, je suis évidemment déçue d’en arriver à cette décision, bien au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer, mais il n’y a pas d’autre issue.

La bonne nouvelle qui va rester de ces années passées ensemble, c’est VOUS ! Votre voix, vos mots, la réalité formidable que vous avez incarnée à chaque numéro, avec les témoignages de chacune, vos parcours, vos histoires personnelles, votre courrier… Vous n’êtes plus invisibles ! Vous existez bel et bien ! Alors vous pouvez compter sur moi pour continuer à me battre pour que les femmes majuscules aient enfin leur juste place dans notre société trop jeuniste.

Je ne vous dis pas adieu, mais juste au revoir le temps de réinventer Femme Majuscule, pour vous, pour nous car nous représentons la majorité des femmes majeures en France, et cela sera encore plus vrai dans les années qui viennent !

Je vous invite à continuer à nous suivre sur les réseaux sociaux, et sur notre site www.femmemajuscule.fr. Enfin, je reste personnellement à votre écoute sur contact@femmemajuscule.fr.

Majusculement vôtre, toujours

Murièle Roos,
fondatrice et éditrice

18 Commentaires
  1. Clodi 3 mois Il y a

    Je vous aime femme majuscule! J’en suis une, et je suis triste, mais pour la suite quelle qu’elle soit je serai là! MERCI !!!!!!!!!
    CLODI

    • Photo du profil de La redaction Auteur
      La redaction 3 mois Il y a

      Merci Clodi 🙂
      Cela fait plaisir à lire. Prenez soin de vous

  2. Duranton 3 mois Il y a

    J’ai découvert votre revue en avril 2012 dans une maison de la presse et le lumineux mannequin en couverture, pas très jeune certes mais si rayonnante! a attiré mon attention ; j’ai acheté ce numéro 7 que j’ai dévoré d’une traite! je vous ai envoyé un courriel pour acheter les numéros précédents et depuis je vous suis fidèle! Pas un numéro manquant! Peut-être aurais-je dû m’abonner…?
    Je suis triste en effet, car ce rendez-vous tous les deux mois va me manquer! articles différents, rencontres magnifiques! rubriques intelligentes, vous nous donniez matière à discussion, à réflexion au sein de mon couple et avec nos amies(is).
    Un grand merci à toute l’équipe pour toutes ces années qui nous ont mises en lumière! Nous ne retournerons pas dans l’ombre, parole de Femme Majuscule!! Courage pour la suite !! Mijo

    • Photo du profil de La redaction Auteur
      La redaction 3 mois Il y a

      @Duranton
      Merci pour votre message Mijo.
      Pour des rayons trop longues à exposer ici oui, c’est vrai que c’est mieux de s’abonner aux magazines. Et de s’abonner directement auprès du titre, sans passer par les abonneurs qui “mangent” toute la marge.
      Merci pour votre fidélité quoi qu’il en soit !

  3. Poulette 3 mois Il y a

    Bonjour Murièle et bonjour à toutes et à tous. Merci à vous et à votre formidable équipe de nous avoir accompagné nous les femmes qui se sont découvertes Majuscules grâce à vous. J’avais acheté les premiers numéros voilà 7 ans puis un peu éloignée quelque temps pour revenir et m’abonner. J’ai découvert grâce à vous le monde des blogueuses quincas, ai fait des connaissances virtuelles via le forum où vous m’avez laisser m’exprimer, dialoguer, échanger. Puis j’ai eu la chance de participer à la rencontre du mois d’Avril à Marseille et ce fut pour moi formidable moi qui n’ai ni blog, ni instagram ni facebook, je suis tout de même comme tant de femmes de ma génération avec lesquelles j’ai retrouvé tant de points communs. Vous venez de l’imprimer pour Sandrine Bonnaire ” la vie est faite de perpétuelles renaissances” donc nous allons nous/vous retrouver je l’espère et disons nous simplement au revoir et à très vite. Je l’espère très fort en tout cas. Affectueusement. Poulette

    • Photo du profil de La redaction Auteur
      La redaction 3 mois Il y a

      Merci @poulette pour tous ces échanges et d’être venue jusqu’à nous à Marseille pour nous rencontrer. Toutes l’équipe vous embrasse 🙂
      Continuez à être souriante et énergique, cela vous sied tellement bien ! Prenez soin de vous 🙂

  4. Anne 3 mois Il y a

    Petite souri dans l’ombre j’ai fait tout mon possible pour vous soutenir .
    M’abonner, offrir à des amies , « abandonner » des numéros dans la salle d’attente de mon généraliste et dentiste .

    Mais mon fait d’arme militant au fil de ces années ,chère Murièle , m’a bien amusée :

    Dans chaque Relais H ou rayon presse de supermarché, je modifiais le rangement !
    Femme Majuscule replacé bien devant, bien visible !

    Chapeau pour le chemin fait.
    Ne regrettez rien , la vie est ainsi faite de différents moments .
    Ces 7 années ont fait bougé les lignes
    Bravo et Merci
    Anne

    • Photo du profil de La redaction Auteur
      La redaction 3 mois Il y a

      Merci Anne, pour votre fidélité et votre engagement 🙂 C’est aussi grâce à vous que nous avons pu exister 7 ans !
      Bonne continuation à vous

  5. Torres Huguette 3 mois Il y a

    Huguette

    Sniff! Je suis très triste que “mon magasine” s’arrète.Abonnée depuis quelques années j’attendais toujours avec impatience son arrivée dans ma boite aux lettres.
    Après l’avoir dévoré je le laissais dans la salle d’attente de mon cabinet dentaire afin que d’autres femmes
    puissent à leur tour le découvrir.
    Aujourd’hui je me sens un peu abandonnée.

    Merci pour tous vos articles intelligents ,parfois émouvants,si optimistes et qui m’ont fait aller de l’avant
    Huguette

    • Photo du profil de La redaction Auteur
      La redaction 3 mois Il y a

      Merci Huguette pour votre message, pour votre fidélité toutes ces années.
      Bonne continuation à vous 🙂

  6. Dominique 3 mois Il y a

    Bonjour Murièle et toute l’équipe.
    J’ai adoré votre magazine depuis le n° 1.
    Je suis triste qu’il s’arrête mais vous ne dites pas adieu alors, j’attendrai sans impatience la naissance du prochain Femme Majuscule.
    Merci, merci, merci

    • Photo du profil de La redaction Auteur
      La redaction 3 mois Il y a

      Merci Dominique d’avoir été lectrice depuis le 1er numéro 🙂
      Prenez soin de vous !

  7. Sylvie 3 mois Il y a

    C’est lors d’un Salon des Seniors que je vous avais rencontrées, il y a quelques années. Nous avions parlé des femmes qui “disparaissaient” passé 50 ans… Je m’étais abonnée dans la foulée.
    Je regrette l’arrêt du journal, mais je vous souhaite bonne chance pour la suite.
    A bientôt !

    • Photo du profil de La redaction Auteur
      La redaction 3 mois Il y a

      Merci Sylvie pour votre message. Bonne continuation à vous pour la suite 🙂

  8. Anne Elisabeth 3 mois Il y a

    Je regrette votre disparition, je prenais parfois votre magazine mais malgré ma cinquantaine dépassée je ne m’y reconnaissais pas, pas de mari de mon âge, pas d’enfant, la mode trop classique à mon goût, trop de femmes entrepreneurs, pas assez d’artistes, et le dernier numéro sur la chirurgie esthétique ? Non ! Comme le Elle ? Je boycotte. Dommage l’idée de départ était bonne mais je recherchais une image moins conventionnelle de la femme de plus de cinquante ans. A bientôt j’espère avec un petit grain de folie et de fantaisie, plus jeune d’esprit même avec des femmes de plus de 80 ans s’il le faut !! Elles ont beaucoup à nous apprendre !

    • Photo du profil de La redaction Auteur
      La redaction 3 mois Il y a

      Merci Anne Elisabeth pour votre franchise. Il en faut pour chacune, et oui, on peut choisir de boycotter la chirurgie esthétique, mais c’est bien d’avoir le choix et de pouvoir l’assumer au grand jour aussi.
      Et nous sommes d’accord avec vous, toutes les femmes majuscules, qu’elles aient 50, 60, 80 ans et plus ont quelque chose à nous apprendre.
      🙂
      Bonne continuation à vous

  9. Marie 2 mois Il y a

    Bonjour, j’ai 51 ans, je feuillette avec tristesse votre dernier numéro. Abonnée depuis environ deux ans (ma sœur vous a découvert dans une gare, et m’a offert mon premier abonnement que je n’ai pas manquée de prolonger ensuite), j’ai tout de suite adoré ce magazine. Moins de pubs que beaucoup d’autres (un vrai plaisir !), des articles profonds, variés, ni trop longs ni trop courts, touchant à mon quotidien, me confortant dans certains de mes choix, ou m’interpellant sur d’autres, c’etait Le Magazine qui me correspondait le mieux à ce stade de ma vie, c’était Mon Magazine. Je me suis retrouvée, je m’y sentais bien, un peu comme chez moi.
    Ma mère de 76 ans l’adorait aussi. Je l’ai fait découvrir autour de moi, pas assez, je regrette de ne pas avoir été plus ambassadrice que ça, j’aurais dû acheter pleins de numéros pour les distribuer, plutôt que de faire circuler mon exemplaire… mais mon but était de vous faire découvrir, pour qu’ensuite les autres aussi s’abonnent. J’ai offert aussi l’abonnement à mes amies les plus proches. Mais le dernier chèque que je vous ai envoyé il y a quelques semaines, vous venez de me le retourner…
    merci pour votre honnêteté ! D’autres auraient tout encaissé avant de déposer le bilan !!
    je ne suis pas sur les réseaux sociaux, je n’aime pas trop aller sur Internet, trop chronovore à mon goût. Je préfère le papier ! Le plaisir de laisser traîner mon magazine, l’emporter avec moi en cas d’attente avant un rendez vous, le lire en plusieurs fois, revenir sur un article, prendre des notes,…
    Vous allez me manquer ! Mais vous allez rebondir, c’est certain. Je n’etais pas avec vous il y a 7 ans, je suis présente aujourd’hui, et j’espère ne pas manquer le début de votre prochaine vie.
    Bravo, et une grand MERCI à toute l’équipe.

  10. Yvonne De Roose 2 mois Il y a

    Merci Femme Majescule pour votre magazine pas comme les autres!
    Je l’ai découvert par hasard et j’ étais intéressée dés le début par le contenu des articles. Dommage que vous n!avez pas réussi à obtenir une place plus importante parmi les autres!
    Mais nous ne baissons pas les bras er vous soutenons à rebondir!
    Votre magazine est difficilement trouvable en Belgique et je regrette ne pas pouvoir trouver le dernier numéro 41! En plus, mon mari a voulu m’offrir un abonnement comme cadeau de nouvel An! Dommage!
    Merci à vous et votre enthousiaste équipe!
    Une lectrice Belge.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Femme Majuscule 2018

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account