Ce que les corps racontent

ON AIME

Ce que les corps racontent

Que racontent les corps du processus lent du vieillissement quand on les observe hors des canons esthétiques de la jeunesse? Pour cette exposition quatre modèles de 63 à 72 ans s’exposent nus aux regards de 3 photographes, Stéphane Arnoux, Madeleine Froment, et Vanda Spengler. Leurs photographies et dessins sont accompagnés des textes de Françoise Simpère.

“L’âge est un secret bien gardé. Dire ce qu’est la vieillesse, c’est chercher à décrire la neige à des gens qui vivent sous les Tropiques…” , Benoîte Groult, “la touche étoile”, éd. Grasset). En écho aux subtiles modifications de la peau, des courbes et des formes que montrent les photos, les textes parlent de la découverte de ce continent inconnu où l’on ne cherche plus, comme à 20 ans, à “tuer le temps”. Au contraire on cherche à le savourer pleinement, minute par minute.  Parce qu’à 20 ans, on trouve que 60 ans c’est vieux. Parce que le temps passe et qu’on se dit que finalement, ce n’est pas si vieux, 60 ans. D’autant que ce point de basculement vers la vieillesse est aujourd’hui sans cesse repoussé…

Ces 4 modèles sont issus de la génération des baby boomers. Génération intéressante à photographier comme le dit  Françoise Simpère : “ces baby-boomers pour qui le temps a été galant, en les autorisant à vivre à l’âge mûr comme des adolescents et à retarder les signes du vieillissement grâce au mélange des genres, des habillements et des mœurs [qui] se trouvent à présent face à la réalité d’un corps qui malgré tout, change et s’use.”

Hors du jeunisme

Initié par Françoise Simpère, ce projet collectif met en lumière les corps vieillissants, ce qu’ils expriment et nous racontent. Notamment qu’avec l’âge, on savoure mieux les petits plaisirs de la vie : que “C’est plus tard qu’on décide de déguster chaque minute de vie en sachant qu’elles sont comptées”, que “c’est plus tard qu’on réalise que vieillir présente des inconvénients physiques indéniables, mais un avantage évident : celui de ne pas être mort jeune.”

 

La page Facebook de l’évènement Ce que les corps racontent

Exposition  jusqu’au 8 octobre, tous les jours de 13h à 20h:
Le Squat Du 59 Rue De Rivoli
75001 Paris

Soirée événement pour la Nuit Blanche le 7 octobre de 20h à minuit avec un concert de Mahagonny et une performance de Kinbaku.

https://www.facebook.com/mahagonnymusic/
https://www.facebook.com/FrenchBonds/

 

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/nos-vies-intimes/20171003.OBS5482/corps-vieux-moi-je-pense-qu-on-peut-etre-une-vieille-peau-desirable.html

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Femme Majuscule 2017

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account