Cannes est à nous, les femmes !

divines

ON AIME

Cannes est à nous, les femmes

Fondée en 1978, la Caméra d’or consacre chaque année le meilleur premier film issu de la sélection officielle, de La Semaine de la Critique et de la Quinzaine des Réalisateurs. En 2016, ils sont 23 à concourir pour cette récompense qui a été remise lors de la soirée du palmarès le dimanche 22 mai par la réalisatrice française Catherine Corsini.

« Divines », réalisé par Houda Benyamina a obtenu la Caméra d’or 2016. Le synopsis : Dans une banlieue où se côtoient trafics et religion, Dounia a soif de pouvoir et de réussite. Soutenue par Maimouna, sa meilleure amie, elle décide de suivre les traces de Rebecca, une dealeuse respectée. Sa rencontre avec Djigui, un jeune danseur troublant de sensualité, va bouleverser sa vie.

Houda dit de son film que ce n’est pas un énième film sur les banlieues. Non. Ce n’est pas non plus un film sur les noirs et les arabes. C’est un film qui parle « de gens hors normes, de gens désaxés, de personnes au banc de la société, un film qui montre leur laideur, leur beauté, leur lumière »…
Une chronique sociale sur fond de polar « bourrée de clins d’œil cinéphiles à un univers fondamentalement masculin que Houda Benyamina peuple de filles au caractère trempé ».

La réalisatrice a prononcé un discours fougueux et engagé : « Pour que les choses changent, il faut beaucoup de femmes décisionnaires et dans les comités de sélection ». Et de terminer avec ce cri du cœur : « Cannes, c’est aussi notre place à nous ! Cannes est à nous, les femmes ! « .

Animée par le désir d’insuffler une dynamique plus ouverte et plus démocratique au cinéma français afin qu’il soit représentatif des 1000 visages et des 1000 compétences de la France d’aujourd’hui, représentatif aussi de la richesse issue de toutes ses classes sociales, Houda a créé en 2006 l’association 1000 visages qui œuvre en faveur de l’accès à la culture, la création, la diffusion, l’éducation artistique et culturelle auprès des populations qui en sont éloignées, que ce soit pour des raisons sociales, économiques ou territoriales.

Enfin, les jeunes actrices de ce film en disent que c’est un « film humaniste et vrai, et c’est la France d’aujourd’hui, sans aucun voile » et qu’il faut : « Aller voir le film; vous allez rigoler, vous allez pleurer, vous allez être en colère » … et pour en savoir plus, car nous ne l’avons pas encore vu, la critique de Télérama.

Votre dernier film au cinéma, c’était quoi ?

2 Commentaires
  1. Photo du profil de Andrea Novick   auteure de livres pour enfants et de romans !

    Houda Benyamina a reçu la Caméra d’or 2016, qui récompense le meilleur premier film, pour Divines. Voilà qui est bien mérité !
    Dans un discours galvanisant, elle a également lancé à Edouard Waintrop, le directeur de la Quinzaine des réalisateurs, « T’as du clito », une des répliques de son film.

    Un film qui ne laisse pas indifférent,porté par une intrigue haletante et un jeu d’actrices « divin »
    Divines est un message venu des quartiers populaires.
    Ce film qui prend aux tripes et a été chaudement applaudi à Cannes. Par moi , il a été applaudi frénétiquement.
    L’actrice principale, Oulaya Amamra, 20 ans, incarne Dounia, une jeune fille qui vit dans un camp de roms en marge d’une cité de la banlieue parisienne, et a décidé que dans sa vie, tout serait possible.
    Quitte à faire parler les poings. Elle forme un duo de choc , ados liées à la vie à la mort, avec Deborah Lukumuena, sa meilleure amie, la fille de l’imam du quartier.
    On est happé par une histoire foisonnante, suivant les pas de Dounia qui quitte le lycée et s’émancipe de sa famille. La mise en scène est particulièrement soignée !
    Laissez vous séduire par cette caméra d’or qui a ébloui les Cannois et moi ! quel émoi !
    Andréa Novick

    • Photo du profil de La redaction Auteur
      La redaction 4 années Il y a

      Quel beau message … J’espère que la réalisatrice en aura vent !!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Femme Majuscule 2020

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account