Benoîte Groult, hommage

Benoîte Groult

Benoîte Groult

HOMMAGE

Benoîte Groult

La romancière s’est éteinte dans son sommeil hier matin (lundi 20 juin 2016) à l’âge de 96 ans.

Issue d’une famille bourgeoise, elle fut une adolescente instinctivement rebelle, une femme précurseure, libre et indépendante, journaliste, écrivaine et une grande figure féministe.

Encouragée par Paul Guimard, son 3e mari, elle écrit avec sa sœur Flora “Journal à quatre mains” puis, après plusieurs romans, elle publie en 1975 “Ainsi soit-elle”, livre qui fera date et qui pose le féminisme non pas comme une névrose ou une mode mais une nécessité vitale : « il faut enfin guérir d’être femme. Non pas d’être née femme, mais d’avoir été élevée femme dans un univers d’hommes ».

Professeure de lettres au cours Bossuet à Paris, journaliste à la RTF, journaliste pour Elle, Parents, éditorialiste à F Magazine, membre du jury du prix Femina, romancière, elle a œuvré toute sa vie pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Elle fut aussi Présidente de la Commission pour la féminisation des noms de métiers. Au sujet de cette mission, confiée par Yvette Roudy la ministre des Droits de la femme de l’époque, Benoîte Groult affirmait : « Quand il n’y a pas de mots pour nous, c’est que nous n’existons pas. » Ce que l’ Académie française réfuta, en la traitant de « précieuse ridicule »…

Son féminisme était concret, enjoué et sans tabou : du plaisir féminin aux tâches domestiques, en passant par l’engagement des hommes dans le féminisme ou les violences faites aux femmes. « Le féminisme n’a jamais tué personne. Le machisme tue tous les jours. ». C’est elle qui, ces dernières années, a eu à cœur de transmettre ses observations et messages aux nouvelles générations, notamment à la nouvelle vague de militant.e.s féministes.

C’est une grande lumière du féminisme qui s’éteint. Et ce que nous pouvons faire aujourd’hui c’est (re)lire son œuvre, et la transmettre à nos cadettes.

Vous pouvez lire ce superbe portrait d’elle écrit en 2006 et republié aujourd’hui par Libération

“Ainsi soit-elle”, chez Babelio, collection le Livre de Poche

“La touche étoile” chez babelio, collection Le Livre de Poche : Une réflexion sur la vieillesse et la mort, journal à 3 voix qui raconte la vie.

Bibliographie chez Babelio

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Femme Majuscule 2017

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account